Jouer sur le meilleur site d'échecs en ligne Chess.com

Les meilleurs sites de jeux en flash gratuit en ligne pour jouer sur Internet sur Pc ou appareils mobiles Android, IOS et Windows

Les meilleurs sites de jeux en flash : Top 10

Une irresistible envie de jouer ? Voici la solution avec le Top 10 des meilleurs sites de jeux en flash gratuit en ligne qui vous propose de jouer à plusieurs milliers de jeux différents dans de nombreuses catégories : jeux d'action, aventure, cuisine, enfants, jeux de fille, football, jeux de réflexion, multijoueur, puzzle, sport, simulation, etc. De quoi passer de bons moments avec ces jeux par navigateur compatible Pc, Mac et appareils mobiles sous Android, IOS et Windows 8.


Les meilleurs jeux vidéo tout support et jeux en flash pour appareils mobiles Android, IOS et Windows avec Amazon.fr

*** Amazon.fr

Amazon.fr est le spécialiste des jeux pour tout type de support : Pc, Mac, consoles Wii, Xbox et One, 3DS, PSP, PS3, PS4, réalité virtuelle (casques et jeux) et propose des millions de titres dans toutes les catégories de jeux (FPS, sport, simulation, etc.).

http://www.amazon.fr


Le meilleur site de jeux d'échecs en ligne à jouer dans le navigateur Internet

1. Chess.com

Chess.com est le 1er site d'échecs au monde et vous propose de jouer directement dans votre navigateur avec ou sans inscription, sans télécharger de logiciel externe. De nombreuses variantes du jeu d'échecs, pour tous les niveaux et types de joueurs.

http://www.amazon.fr


Jeux flash gratuit en ligne Jeu.fr

2. Jeu.fr

Jeu.fr est le premier sited e jeux en flash gratuit à jouer en ligne avec des nouveautés quotidiennes en absoluflash. Vous pouurez jouer à toutes sortes de jeux : action, aventure, jeu de rôle, multiplayer, simulation, courses, sport, jeux de filles, etc.

http://www.jeu.fr/


Jeuxflash.com

3. Jeuxflash.com

Un très bon site pour trouver des jeux flash pouvant se jouer gratuitement via votre navigateur Internet. Si vous aimez les jeux 3D, les jeux éducatifs ou de réflexion, vous trouverez de nombreux petits jeux sympa à tester chez vous ou au bureau.

http://www.jeuxflash.com/


Zebest-3000.com

4. Zebest-3000.com

Zebest 3000 est une référencement dans le monde ludique des jeux en flash et HTML5 que vous pourrez retrouver par catégories en fonction de vos envies et votre style de gaming. Des milliers de jeux gratuits avec des nouveautés chaque jour.

http://www.zebest-3000.com/


The-jeuxflash.com

5. The-jeuxflash.com

Les jeux vous passionnent et vous aimez la nouveauté ? Voici un site bien sympa à visiter avec de nombreuses catégories : Beat them all, jeux de Mario, coloriage en ligne, pour les filles, des jeux éducatifs, sport et simulation, football, etc.

http://www.the-jeuxflash.com/


Miniclip.com

6. Miniclip.com

Un autre mastodonte des jeux flash en ligne, Miniclip fournit un très grand nombre de sites avec ses jeux de grande qualité pour tout type de navigateur, appareils mobiles iPhone, Android ou Windows Phone. Un très bon site que nous vous invitons à découvrir.

https://www.miniclip.com/


T45ol.com

7. T45ol.com

T45ol distille des jeux en ligne depuis de nombreuses années et est devenu un incontournable des gamers sur navigateur. Avec plus de 10 000 jeux classés en catégories et un espace d'échanges et d'astuces, T45ol est le site à consulter.

http://www.t45ol.com/


Jeux.com

8. Jeux.com

Que diriez-vous de trouver plus de 11 000 jeux gratuits en flash et HTML5 pour passer de bons momments sur le web ? C'est ce que propose ce site dynamique et ludique en vous proposant une foule de jeux : Candy Crush, fille, Agar, sport, simu, action, aventure, etc.

http://www.jeux.com/


Jeux.fr

9. Jeux.fr

Vous aimez les défis et les jeux de réflexion ? Jeux.fr est une bonne destination pour trouver de quoi occuper vos mains et votre esprit ludique. Entre les jeux à jouer en solo ou en format multiplayer, vous aurez de quoi vous occuper un bon moment !

http://www.jeux.fr/


Gameduell.fr

10. Gameduell.fr

GameDuell fournit de nombreux jeux de réflexion pour faire travailler vos méninges, des jeux de simulation pour expérimenter le frisson des pilotes et des grands sportifs, des jeux de cartes en multiplayer et de nombreuses autres applications en ligne.

https://www.gameduell.fr/


Les jeux en flash par navigateur

Un jeu par navigateur est un jeu d'ordinateur qui est joué sur Internet en utilisant un navigateur Web. Les jeux de navigateur peuvent être exécutés en utilisant les technologies Web standard ou les plug-ins de navigateur (Adobe Flash ou HTML5). La création de tels jeux implique généralement l'utilisation de technologies Web standard comme une interface et d'autres technologies pour fournir un backend. Les jeux de navigateur incluent tous les genres de jeu vidéo et peuvent être joués en solo ou en multijoueur (multiplayer). Les jeux de navigateur sont également portatifs et peuvent être lus sur plusieurs dispositifs différents, navigateurs Web, systèmes d'exploitation et appareils mobiles Android, IOS ou Windows 8.

Caractéristiques

Les jeux de navigateur sont souvent gratuits et ne nécessitent aucun logiciel client à installer en dehors d'un navigateur Web ou d'un plug-in de navigateur (Flash, Shockwave, Java, etc.). Dans certains cas, un jeu peut être gratuit, mais demande un paiement ou un abonnement pour accéder à certaines fonctionnalités supplémentaires ou plus poussées. Les jeux par navigateur multijoueur ont un impact supplémentaire sur l'interaction sociale, soit entre plusieurs joueurs ou sur une échelle plus massive. En raison de l'accessibilité des jeux de navigateur, ils sont souvent joués dans des sessions plus fréquentes et plus courtes par rapport aux jeux informatiques traditionnels.

Puisque les jeux de navigateur s'exécutent isolés du matériel dans un navigateur Web, ils peuvent fonctionner sur de nombreux systèmes d'exploitation différents sans devoir être portés sur chaque plate-forme.

Les jeux en flash fonctionnent généralement du côté "serveur", bien que certains utiliseront des technologies telles que Flash, ActiveX et applets Java pour stocker des données sur l'ordinateur du client. Les jeux s'appuyant sur la technologie côté client sont plus rares en raison des aspects de sécurité qui doivent être traités lors de la lecture et l'écriture à partir du système de fichiers local d'un utilisateur.

Technologies

Les jeux en flash par navigateur peuvent tirer parti des différentes technologies afin de fonctionner. Les technologies Web standard telles que le HTML, le CSS, le php et le JavaScript peuvent être employées pour faire des jeux par navigateur, mais elles ont un succès limité en raison de la compatibilité et la qualité de certains navigateurs. Ces technologies permettent de créer des jeux qui peuvent être exécutés dans tous les navigateurs conformes aux normes standards du web. Les technologies graphiques dédiées telles que SVG et Canvas permettent le rendu rapide des graphiques vectoriels. En outre, WebGL permet la prise en charge 3D accélérée du matériel dans le navigateur Internet.

Comment les jeux Flash ont façonné l'Internet

La plate-forme d'Adobe était autrefois installée sur 99 % des ordinateurs. Aujourd'hui, elle est pratiquement morte.

La plate-forme Flash, ce produit qu'Adobe vous demande toujours de mettre à jour, est en phase de survie. Il est vrai qu'Adobe a publié une mise à jour de son Flash Player il y a moins d'un mois, corrigeant la dernière série de problèmes de sécurité, et que Flash Professional fait toujours partie de Creative Cloud, la collection d'outils de développement par abonnement d'Adobe. Mais il suffit de jeter un coup d'œil aux fonctionnalités présentées dans la dernière version de Flash Professional pour se rendre compte de l'ampleur de la transformation de la plateforme : Le développement et le déploiement d'applications ne sont plus axés sur le lecteur Flash, mais sur les nouvelles technologies du web.

Le rêve du web que représentait autrefois Flash, un lieu radicalement ouvert à la créativité des amateurs, a été tranquillement remplacé par des plateformes propriétaires telles que l'App Store d'Apple et Steam. Et avec chaque version de Flash Professional, ce rêve s'éloigne de plus en plus.

Alors, que s'est-il passé ? Comment la plateforme dont Adobe se vantait autrefois d'être installée sur 99 % des ordinateurs est-elle tombée en disgrâce aussi rapidement ? Et en quoi cela est-il important ?

Le logiciel Flash promettait autrefois une plate-forme de codage universelle, et une expérience multimédia riche à tous les autres. Flash était conçu pour niveler les différences entre les navigateurs, rendre en douceur le contenu animé pour une lecture instantanée et être aussi portable que n'importe quoi d'autre sur le Web. Alors qu'il est sur le déclin, il est remplacé par un Internet plus fragmenté. Il ne s'agit pas seulement de la mort d'un seul programme. Il s'agit d'une partie d'un changement important dans la façon dont les gens vivent et conçoivent l'Internet.

En 2010, Steve Jobs a déclaré la guerre à Flash en l'interdisant sur iOS. Les développeurs désireux d'atteindre le nombre rapidement croissant d'utilisateurs d'iPhone ont été poussés à changer de technologie et ont abandonné Flash au profit de l'écosystème d'Apple. Même Adobe a semblé abandonner Flash, en admettant en 2011 qu'elle ne soutiendrait plus le développement de Flash Player sur mobile, ce qui était auparavant un avantage commercial d'Android par rapport à iOS. À mesure que les smartphones et les tablettes gagnaient en popularité, il semblait que Jobs avait gagné, car aucun développeur sérieux pour ces plateformes ne pouvait se permettre d'investir son énergie dans Flash.

Aujourd'hui, Flash n'est pas totalement mort. Le Web regorge encore de contenu Flash. Il suffit de regarder les nouveaux jeux qui apparaissent chaque jour sur Newgrounds et d'autres portails Flash. Et l'héritage de Flash est partout autour de nous. Après tout, que sont les jeux et les applications mobiles si ce n'est des descendants (et dans certains cas des traductions directes) des jeux d'arcade et des jeux de navigateur occasionnels sur le web que Flash a alimentés ? Qu'est-ce qu'Adult Swim sur Cartoon Network sinon une série d'émissions qui doivent souvent beaucoup à l'animation Flash ? Home Movies, Harvey Birdman et Metalocalypse ont tous été produits à l'aide des puissants outils de création de Flash.

Flash a permis à une génération d'animateurs et de concepteurs de jeux de se former grâce à des outils qui ont rendu possible la créativité individuelle dans des domaines qui, autrement, demandaient beaucoup de travail. Il a également permis aux gens de concevoir des jeux et des animations pour le web, sans avoir à passer par des sociétés de diffusion ou de jeux. Flash offrait une plate-forme neutre en termes de contenu : Pour les utilisateurs, cela signifiait que Flash permettait de créer des jeux et des animations expérimentaux qui n'auraient pas été les bienvenus sur les réseaux ou les consoles classiques.

La véritable mort annoncée par le lent déclin de Flash est la mort d'un rêve de codeur : La plate-forme logicielle "écrire une fois, exécuter partout" est morte. Le nombre impressionnant d'interfaces différentes qui apparaissent actuellement révèle à quel point ce rêve est devenu inaccessible. Tout comme l'idée d'un langage universel pour le discours culturel s'est avérée non seulement impossible à réaliser mais aussi indésirable, l'idée d'une plate-forme logicielle universelle est non seulement improbable mais aussi indésirable. La technologie est en train de passer d'un appareil unique et dominant à un écosystème d'appareils qui nous entourent, chacun jouant un rôle particulier, et chacun exigeant une conception de l'expérience qui tienne compte de ses diverses interfaces et possibilités. Une plate-forme logicielle universelle ne peut pas voir le jour sans une interface quasi universelle pour la satisfaire.

Certains ont annoncé que le HTML5 - le dernier langage de la famille HTML - était l'héritier de Flash. Mais ce n'est pas non plus une solution universelle. Le HTML5 ne fonctionne pas sur toutes les plates-formes et tous les navigateurs, surtout les plus anciens comme Internet Explorer. Les processeurs mobiles ne sont pas encore tous capables de gérer des programmes très complexes et exigeants, de sorte que bon nombre des meilleures expériences du web (comme celles mises en évidence dans les expériences Chrome) sont encore plus fonctionnelles et agréables sur le bureau.

Aujourd'hui, dans un monde sans Flash, les développeurs doivent tester leurs créations sur une variété de matériels, de systèmes d'exploitation et de navigateurs différents pour s'assurer que les règles souvent incohérentes qui dictent la mise en page et le comportement ne "cassent" pas et rendent tout leur travail inutilisable. Chaque fois que vous avez vu une application ou un site Web avec des boutons mal placés ou une fenêtre contextuelle indiquant "Ce site Web est plus facile à utiliser avec Chrome", vous avez vu les concessions que de nombreux développeurs font face à la façon dont le développement Web fonctionne maintenant. Pour les utilisateurs, cela peut se traduire par une expérience frustrante qui rappelle l'époque de la "guerre des navigateurs" qui a divisé les débuts du web.

L'impact de la mort de Flash va au-delà de la vie des programmeurs et touche tous les utilisateurs du web. Nombreux sont ceux qui sont confrontés à cette bataille subtile lorsqu'ils visitent des sites tels que Yelp ou Google Maps sur leur téléphone - des sites qui ont à la fois un site web et une application native. L'application demande toujours : Voulez-vous télécharger l'application ? Ils espèrent que vous répondrez oui, car l'expérience utilisateur de bon nombre de ces applications est supérieure à celle des sites les plus fins conçus pour les mobiles. Elles tirent parti de la façon dont le téléphone est conçu, non seulement sur le plan physique en termes de taille d'écran, mais aussi sur le plan informatique - les téléphones traitent les animations et les transitions différemment. Mais dire oui, c'est aussi renforcer le contrôle sur les revenus et la distribution qu'Apple et les autres fournisseurs de plates-formes détiennent d'une main de fer.

HTML5 n'est donc pas une révolution, c'est un retour en arrière : un retour à la résolution des problèmes que Flash a permis aux développeurs de contourner. Et contrairement à Flash, HTML5 n'a pas de société directrice unique jouant un rôle dominant dans son avenir, une circonstance qui est à la fois une bénédiction et un piège. Il semble que chaque jour, un nouvel outil ou une nouvelle bibliothèque soit publié(e) pour permettre à HTML5 de répondre à un besoin de développement ou à un autre, qu'il s'agisse d'animation, de graphiques Web, de moteurs de jeux ou d'interfaces basées sur la chronologie. Même Adobe s'est lancé dans la bataille, sous la forme de Flash et d'Adobe Edge.

La guerre a donc commencé entre les applications et le web. Les concepteurs doivent penser aux deux, et utiliser des outils très différents pour concevoir pour chacun d'eux. Cela s'explique par le fait que nous utilisons le web à partir de différents endroits. Les résultats de la dernière enquête Pew Internet sur l'accès à l'internet par téléphone portable suggèrent que 34 % des utilisateurs d'internet par téléphone portable se connectent principalement à l'aide de leur téléphone et non d'un PC. Petit à petit, pour les utilisateurs qui regardent des choses sur leur téléphone, la conception devient peut-être encore plus importante que pour ceux qui utilisent un ordinateur. À mesure que le secteur s'oriente vers le matériel émergent, les wearables et d'autres plates-formes potentiellement limitées, nous ajoutons de nouvelles situations pour lesquelles les concepteurs doivent concevoir.

Flash n'a certainement jamais été parfait, mais pour une plateforme propriétaire, Flash à son apogée nous a offert des outils sans précédent pour la production et la distribution d'un web interactif ouvert. Son interface invitait les amateurs à jouer avec les outils de dessin, son environnement de programmation était largement autonome et son approche neutre en termes de contenu invitait à l'expérimentation et à la controverse. Le violent jeu point-and-click Pico's School de Tom Fulp, inspiré par les fusillades de Columbine, dans lequel le personnage principal doit naviguer dans une école après une fusillade et abattre la meurtrière gothique Cassandra, a été codé en Flash.

Tout comme le jeu Phone Story de Molleindustria, qui propose un "jeu éducatif sur le côté obscur de votre téléphone". Les joueurs doivent relever quatre défis, chacun correspondant à une étape de la production d'un téléphone : forcer des enfants à extraire du coltan, empêcher les ouvriers de l'usine Foxconn de se suicider, répartir la main-d'œuvre dans une décharge au Ghana où les téléphones usagés sont brûlés et mis en pièces. Phone Story a été banni de l'App Store peu de temps après sa sortie, les raisons invoquées étant notamment la représentation de la violence et le fait que la méthode consistant à reverser les revenus à des organisations à but non lucratif n'était pas conforme aux exigences d'Apple.

Le Web pourrait bien se retrouver dans la longue traîne de l'influence de Flash, ce dernier n'étant pas tant relégué dans l'au-delà qu'un fantôme dans la machine. L'avenir est plein de designs incroyables, certes, mais ces designs seront aussi plus spécialisés qu'auparavant. Et pourtant, même si Flash est en train de faire son deuil, son héritage et son impact se retrouvent dans le genre de jeux occasionnels addictifs sur nos smartphones et dans les caractéristiques du web moderne : animation fluide, lecture universelle, liberté de poursuivre différents modèles commerciaux et nécessité de disposer d'outils de création puissants. Flash est mort, vive le Flash.

Vers le Haut